Belle route pour notre amie Bénédicte !

 

Après huit années dans le diocèse en tant que déléguée épiscopale à la pastorale des jeunes, Bénédicte Buchot quitte notre diocèse pour rejoindre la Mayenne, sa terre familiale.

La foi est au cœur de votre vie, nourrie par la Parole de Dieu. Toujours très liée au terrain, très engagée avec la générosité que nous vous connaissons, vos talents d’organisatrice ont fait merveille auprès des jeunes“. Au cours de la messe d’action de grâce, ces quelques mots de Monseigneur Colomb ont résumé le dynamisme et le charisme déployés par Bénédicte Buchot pendant ces années au service de l’AEP (Aumônerie de l’enseignement Public) et du service diocésain de la Pastorale des Jeunes.

Animateurs d’aumôneries, animatrices pastorales, et proches collaborateurs du diocèse étaient présents ce vendredi 29 janvier pour remercier Bénédicte pour toutes ces années de collaboration toujours amicale et généreuse.

C’est avec ces mots d’encouragement que Bénédicte s’est ensuite adressée aux acteurs pastoraux du diocèse : “Ensemble, nous avons accompagné les jeunes du diocèse dans leur croissance humaine et spirituelle. Continuez, ils ont besoin de vous pour rencontrer le Christ et le prendre comme véritable ami“.

La mission continue donc avec le père Louis Chasseriau, nouveau responsable du service diocésain de la Pastorale des Jeunes, qui prend le relai de Bénédicte et qui poursuivra les projets initiés par celle-ci, avec le soutien de l’équipe diocésaine.

Vous nous quittez pour la Mayenne, vous allez travailler avec votre neveu pour proposer le pain qui devient le pain béni ou le corps du Christ. Je ne doute pas que vous saurez associer la joie et obligations familiales avec votre sens du service et de l’annonce de l’évangile“, disait Mgr Colomb dans son mot de remerciement à l’occasion du verre de l’amitié après la messe.

 

Bénédicte a reçu de nombreux cadeaux dont une statue de St Honoré, un tablier de boulangère (de couleur orange, couleur qu’elle affectionne tout particulièrement !), une enceinte bluetooth, de bonnes lectures provenant de la librairie Siloë ainsi que quelques produits locaux pour ne pas oublier les saveurs de la Charente-Maritime…

Bon vent, chère Bénédicte, en terres de Mayenne. C’est en Mayenne, à Pontmain, que tu as amené des centaines de jeunes de notre diocèse, leurs animateurs ainsi que des prêtres. Peut-être viendras-tu nous livrer des croissants à l’occasion de notre prochain pèlerinage là-bas ?

Nous ne t’oublierons pas et te souhaitons le meilleur pour ce nouveau départ !